image dons

je fais un don

Informations sur l'épidémie COVID-19

LETTRE D’INFORMATION COVID-19 #50 DU 6 JUIN 2021


1. Situation en France : à quand 0 mort de la COVID-19 ?

Selon l'université John Hopkins, le virus de la Covid-19 a entraîné plus de 172 millions de contaminations dans le monde et causé plus de 3,7 millions de décès au 2 juin.

Malgré la dureté des derniers mois, certains pays ont réussi à aplatir complétement la courbe décès du COVID 19 ces dernières semaines :

-        Le Royaume Uni est passé sous la barre des 10 décès par jour, et même aucun décès survenu mardi 1er juin.

-        En Israël, la moyenne des décès depuis 1 mois est entre 1 et 2 par jour.


Dans l’hexagone, la moyenne des décès n’est plus de 200 par jour, comme  début mai, mais de 80 : même s’il s’agit d’une franche amélioration, il est difficile de se réjouir tant que tous nos concitoyens ne seront pas vaccinés. Rappelons à ce propos qu’on n’est vraiment protégé que 3 semaines après la deuxième injection vaccinale.

2. Le fléau des fake news et du complotisme

Ces derniers mois, les fake news, propos et théories complotistes se sont multipliés, non seulement sur internet et les réseaux sociaux, mais aussi à la télévision. Sous prétexte du « débat d’idées », des théories sans fondements scientifiques, allant même jusqu’à nier la léthalité du COVID19, sont émises à heures de grande écoute, parfois sans contradicteur, pour faire grimper l’audimat et créer du buzz.

Non seulement ces émissions et méthodes mettent en danger les citoyens les plus crédules, mais elles donnent aussi beaucoup plus de travail aux soignants dans la gestion de la compréhension des patients et des familles, qui deviennent à leur tour sceptiques, voire suspicieux vis-à-vis des soins donnés à l’hôpital. Ces méthodes ont profondément divisé la société, et aussi abimé une partie du lien soignant – patient - famille.

Comment lutter contre les fake news ?
- ne pas diffuser d’information sans connaitre la source
- recouper les informations auprès de plusieurs sources
- renseignez-vous directement sur les sociétés scientifiques savantes concernées : aujourd’hui, tout est accessible sur internet !
- envoyez-nous un message si vous avez un doute !

3. Hausse des contaminations chez les enfants

Parmi les idées reçues et autre fake news, on note en particulier la soi-disant innocuité du virus envers les enfants, qui serait une motivation pour ne pas les vacciner. Or, depuis la fin mars, plus de 3,4 millions d'enfants ont été infectés aux USA selon l'American Academy of Pediatrics : 14 000 d’entre eux ont été hospitalisés et 279 sont morts. Cela correspond à 3 fois plus que la grippe. Plus encore, une contamination récente sur 5 atteint un enfant, avec des conséquences sur le court et moyen terme, encore assez méconnues. Enfin, la fermeture des écoles dans le monde pendant la pandémie a accru les inégalités, la déscolarisation, les retards d’apprentissage (lecture en particulier), les troubles psychologiques…



https://www.aappublications.org/news/2021/06/04/covid-hospitalization-adolescents-060421

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7023e1.htm?s_cid=mm7023e1_w

4. Vaccination des plus de 12 ans dès le 15 juin !

Après l’accord de l’Agence Européenne du Médicament (EMA), obtenu il y a 1 semaine, le gouvernement a annoncé l’ouverture de la vaccination aux enfants de plus de 12 ans à partir du 15 juin ! Il s’agit d’une excellente nouvelle, dont l’objectif sera d’éviter les formes graves chez ces enfants (même si elles sont rares, elles existent, notamment les atteintes cardiaques que nous avons pu voir dans le service), et d’obtenir une immunité collective suffisante pour mettre fin à l’épidémie.

Aux USA, 3 millions d’enfants et pré-adolescents ont été vaccinés en quelques semaines, et plus d’un quart d’entre eux ont prévu de le faire rapidement. Espérons que la France – Pays de Pasteur – emboite le pas !

5. La situation en Europe

La situation s’améliore en Europe tant sur le plan des hospitalisations que celui  des décès. L’effet de la vaccination est à peu près homogène partout (sauf au UK qui est plus avancé). Reste à connaitre l’impact du variant « Delta » (variant Indien) dont les clusters se multiplient en particulier dans les Landes, à un moment ou l’immunité collective n’est pas encore atteinte. Evitez les grands rassemblements et la chute des masques !


6. Colloquium !

Une bonne manière de se changer les idées : le Colloquium spécial ACC (American College of Cardiology) 2021 aura lieu le jeudi 10 juin, en présentiel et distanciel (au choix)! Nous reprenons progressivement notre rôle de formation médicale continue. Les dernières études de référence dans le domaine des valvulopathies, de la maladie coronaire et de l’insuffisance cardiaque seront présentées. En particulier, l’essai Clinique ATLANTIS mené par Pr Jean-Philippe Collet et le groupe ACTION !

N’hésitez pas à vous inscrire à contact@action-coeur.org !



« On ne peut pas changer tout ce qu'on affronte, mais rien ne peut changer tant qu'on ne l'affronte pas. » James Baldwin

 

Retrouvez ces lettres et beaucoup plus sur notre nouveau site. www.action-groupe.org.
Parole & Réactions, notre Association de Patients, continue à assurer le lien d’information avec l’Equipe Médicale de l’Institut de Cardiologie pendant cette période de pandémie. Vous pouvez à votre tour diffuser cette Lettre et inviter vos proches à s’inscrire à l’Association afin de recevoir les dernières communications COVID-19 et toutes les autres publications Parole & Réactions. Inscription d’un clic sur : http://bit.ly/ParoleReaction   

 Continuez à nous suivre sur : https://www.facebook.com/actioncoeur/    https://www.facebook.com/ParoleReaction/   Twitter : @ActionCoeur   @ParoleReaction


Pr Montalescot et l’équipe de Cardiologie 



262

Commentaires

Bansillon

09/05/2021

Merci de vos messages et de du temps que vous nous accordez.

marion Viltart

08/06/2021

Merci de ces lettres si claires et documentées qui nous ont permis de garder une bonne objectivité. Bon courage à toute l'équipe et essayez de vous reposer un peu